SCANDALE DE "PREFERENTES"

1/3

"Vous désirez un produit garanti...à échéance ...et récupérable à tout moment ?...

J'ai justement ce qu'il vous faut."

 

Voici ce que, des personnes pour la plupart dites fragiles (personnes agées, jeunes et personnes handicapés) , pouvaient  se voir proposer par leur conseiller en banque durant les années 1999.

 

Plus de cent mille espagnols furent floués par  des organismes financiers en investissant leur denier dans des "Participaciones preferentes" (participations préférentielles) qui loin d'être garantis s'avérèrent être des produits financiers aux résultats aléatoires,  sans échéance et sous l'influence exarcerbée des fluctuations du marché.

D'après la Banque d'Espagne, 30 milliards de titres dits preferentiels furent émis depuis 1999, responsables de la ruine de la plupart de leur nouveaux détenteurs.

 

 

D'après la Banque d'Espagne, 30 milliards de titres dits preferentiels furent émis depuis 1999, responsables de la ruine de la plupart de leur nouveaux détenteurs.